• Vincent Filteau

Fantasy MLB : Top-10 des joueurs d'arrêt-court


À l’avant-champ, la position d’arrêt-court est celle qui offre le plus de profondeur en termes de puissance, de production offensive et de vitesse sur les sentiers. La saison dernière, 8 joueurs d’arrêt-court se sont taillé une place dans le top-30 de la plupart des classements de Fantasy MLB. Cette année, conséquence de la saison écourtée de 2020, c’est plutôt 5. Malgré cela, c’est encore la position d’arrêt-court qui offre le plus de candidats élite à l’avant-champ cette année, puisque tous les joueurs de ce classement appartiennent au top-70 toutes positions confondues. Les exigences en défensive ne sont plus les mêmes pour les joueurs d’arrêt-court dans le baseball d’aujourd’hui. C’est plutôt la puissance et la constance à l’attaque qui tient lieu de critère prédominant à cette position. Les joueurs de baseball sont plus athlétiques que jamais – et les arrêts-courts sont en tête de file. Pour cette raison, ce sont eux les meilleurs frappeurs à l’avant-champ désormais, alors que cette faculté était réservée aux joueurs de premier but autrefois. Tout dépendant du nombre de propriétaires de votre ligue, les 4 premiers joueurs de ce classement pourraient partir en première ronde. Faites en sorte de repêcher votre arrêt-court tôt.



10. Tim Anderson (White Sox de Chicago)


Crédit: Ron Vesely/Getty Images

Au plan de la moyenne (.335) et de la constance en attaque, Tim Anderson a connu une saison phénoménale en 2019. Il a repris les armes là où il les avait laissées en 2020 en affichant une moyenne de .322, en plus de frapper 10 coups de circuit en 49 rencontres disputées, alors qu’Anderson n’est pas réputé pour sa puissance. Dans le cadre d’une saison normale de 162 matchs, il aurait facilement éclipsé son record personnel de longues balles en une saison (20). Si Anderson est présente de si bonnes statistiques, pourquoi occupe-t-il seulement le 10e rang de ce classement? Parce que Tim Anderson est un frappeur souvent trop agressif, qui cherche à tout prix à mettre la balle en jeu (ce qui est une bonne chose), et son nombre de retraits sur trois prises atteint le plateau effarant des 150/saison avec régularité. Quand on tient compte de cette donnée, il est difficile ne pas anticiper une baisse régime de sa part. C’est pourquoi nous prédisons que sa moyenne au bâton baissera dans les .280 cette saison. Toutefois, il risque de poursuivre sur sa lancée de coups de circuit et établir un record personnel en cognant plus de 20 longues balles en 2021. Aussi, il offre beaucoup de rapidité sur les sentiers.



9. Gleyber Torres (Yankees de New-York)


Crédit: Elsa/Getty Images

Après une progression constante durant les saisons 2018 et 2019, Gleyber Toress a largement déçu tous les propriétaires de Fantasy qui ont investi un haut choix de repêchage sur lui la saison dernière. Les attentes entretenues à son endroit étaient énormes et il a plutôt conclu sa saison avec une moyenne de .243 (ce qui n’est pas une catastrophe dans les circonstances de la Covid-19) et seulement 3 coups de circuit. C’est la chute de ses contacts de puissance qui a aussitôt froissé les propriétaires qui voyaient en lui un joueur d’arrêt-court appartenant au Top-5 du baseball majeur en termes de production offensive et de coups de circuit. Ces défenseurs (je suis de ceux-là) affirment que la saison 2020 nous induit en erreur concernant son véritable potentiel, puisque ses contacts de qualités sont demeurés sensiblement les mêmes dans le court échantillonnage du calendrier Covid. Ils ne se sont tout simplement pas traduits en longues balles, alors que le pourcentage de balles frappées dans les airs par Torres a diminué de 10% la saison dernière. Il est raisonnable de croire que Gleyber Torres retrouvera sa forme des années précédentes cette saison : 35 longues balles, plus ou moins 100 points produits, une moyenne de .275. N'oublions pas que Torres n'a que 24 ans.



8. Javier Baez (Cubs de Chicago)


Crédit: Getty Images

Les saisons précédentes de Javier Baez nous obligent à témoigner du respect et à lui concéder la 8e place de ce classement. Or, s’il ne connait pas une résurrection en bonne et due forme, Baez se retrouvera non seulement à une autre position de classement (possiblement hors du Top-10), mais avec une autre équipe tout simplement. Il a signé un contrat d’une saison avec les Cubs qui souhaitent voir davantage de constance de sa part offensivement avant de lui offrir un contrat à long terme. Si la saison 2021 s’avère à être la continuité de 2020, Baez deviendra agent libre sans compensation et sa valeur sur le marché risque de chuter gravement. Du côté de Parlons de balle, nous préférons donner le bénéfice du doute à Baez et ranger sa dernière saison dans le tiroir des anomalies. Sa puissance offensive est encore bien réelle : les 8 coups de circuits frappés en 59 rencontres en font foi. Il doit toutefois multiplier les contacts de qualité et mettre davantage la balle en jeu. Jusqu’à tout récemment, Baez était considéré comme l’un des arrêts-courts les plus complets de sa profession. On peut espérer un retour en force de sa part, avec une trentaine de longues balles et tout près de 100 points produits. Sa moyenne devrait également approcher le .275.



7. Bo Bichette (Blue Jays de Toronto)


Crédit: Jamie Squire/Getty Images

Avant d’être ralenti par une blessure en 2020, Bo Bichette présentait tous les arguments pour nous convaincre qu’il appartenait déjà à l’élite des arrêts-courts. Lors de ses 14 premiers matchs, il cumulait une moyenne de .361, 5 coups de circuit, 13 points produits et 4 buts volés. Il n’était plus le même à son retour de blessure et les circonstances du calendrier écourtée étaient défavorables à un joueur de 22 ans qui tente de retrouver son rythme. Cela dit, Bo Bichette est assurément le meilleur joueur des Blue Jays de Toronto et pourrait connaître plusieurs séquences semblables à celle de son début de saison l’an dernier. De toute évidence, ce n’est pas reproductible dans la durée, mais le potentiel est bien là. Quand Bo Bichette entrera dans sa zone, il offrira l’un des meilleurs combos de puissance, de contacts fermes avec la balle et de rapidité sur les sentiers, en plus d’être un arrêt-court défensif de grand cru. Il pourrait très bien se tailler une meilleure place dans ce classement, mais il est encore impossible de le placer devant Corey Seager et Xander Bogaerts, qui sont des exemples de constance offensive hors du commun. Les choses pourraient très bien changer dès 2021.



6. Xander Bogaerts (Red Sox de Boston)


Crédit: Paul Rutherford

L’un des meilleurs frappeurs des majeurs – et l’un des plus sous-estimés en même temps. Au cours des trois dernières saisons, aucun joueur d’arrêt-court n’a été plus constant que Xander Bogaerts, avec sa moyenne de .300 et un OPS de .907. À vrai dire, il a été la seule bonne raison de regarder les Red Sox jouer la saison dernière. Avec le déclin et la perte de Mookie Betts, Bogaerts a dû porter l’attaque des Sox sur ses épaules, alors que Rafael Devers était pris dans un creux de vague pendant une part importante du calendrier écourté. Bogaerts est tout de même parvenu à frapper 11 longues balles en 56 rencontres. Sa baisse de points de produits est attribuable à l’appauvrissement de l’environnement offensif autour de lui. Il serait surprenant de voir les Red Sox redevenir une puissance offensive en 2021, mais ne vous attendez pas à ce que Bogaerts baisse de régime. Une saison d’environ 30 longues balles, 100 points produits et une moyenne de .280 est entièrement possible pour lui. Bonne prise de début de troisième ronde.



5. Corey Seager (Dodgers de Los Angeles)


Crédit: Kelly Gavin/Getty Images

À la fin de la saison 2019, nous avons assisté au véritable retour de Corey Seager, qui semblait enfin se remettre de l’opération Tommy-John. La saison 2020 a été la continuité de cette résurgence. Seager s’est imposé comme l’un des meilleurs éléments offensifs des champions de la Série Mondiale (il a été nommé le MVP de la NLCS et de la Classique d’automne), avec 15 coups de circuit, une moyenne de .307 et un OPS de .943, en plus d’être le meneur des Dodgers pour les points produits (43). Malgré qu’il ait été le meilleur joueur des Dodgers durant les séries éliminatoires, toute l’attention est encore portée vers Mookie Betts et Cody Bellinger – les deux anciens MVP de l’Américaine et de la Nationale. Cela ne doit pas vous détourner la vôtre du fait que Corey Seager est l’arrêt-court du baseball majeur qui frappe le plus la balle avec le cœur du baril, après Fernando Tatis Jr. En vérité, Seager aurait pu se trouver bien plus haut dans ce classement en raison de son potentiel offensif qui n’a pas encore atteint son apogée. Toutefois, son manque de vitesse sur les sentiers lui fait perdre quelques plumes. Vous pouvez attendre à une saison de 35 longues balles, une centaine de points produits, presque autant de points marqués et un OPS dans les .900.



4. Trevor Story (Rockies du Colorado)


Crédit: Associated Press

Avec la perte de Nolan Arenado, Trevor Story est désormais le seul joueur élite des Rockies du Colorado. Bien des propriétaires se demandent, à juste titre, si cela aura une conséquence négative sur son rendement offensif en 2021. Comme la plupart des joueurs des Rockies, ses statistiques au bâton sont grandement aidées par les configurations et la haute altitude du Coors Field. Cela dit, il n’a rien d’un Charlie Blackmon. Malgré une situation à domicile qui le favorise, Trevor Story possède la puissance et la vitesse propre à l’élite du baseball majeur, toutes positions confondues. Depuis 2018, il possède une moyenne au bâton qui frôle le .300 et son nombre élevé de retraits sur trois prises diminue de manière importante. C’est peut-être la dernière fois où vous souhaiterez le repêcher en première ronde, puisqu’il deviendra joueur autonome au terme de cette saison. Si Story est indéniablement un excellent frappeur, il est difficile de départager les éléments de sa puissance qui relèvent du Coors Field de ceux qui appartiennent à ses habiletés naturelles. Il sera néanmoins un choix de première ronde dans bien des repêchages et c’est justifié.



3. Trea Turner (Nationals de Washington)


Crédit: John Bazemore/Associated Press

L’archétype du joueur de baseball d’instinct et cérébral à la fois. Il n’a jamais atteint le plateau des 20 coups de circuit dans sa carrière, mais Trea Turner est l’un des meilleurs frappeurs de sa profession. Les flèches le long des lignes de démarcation, les doubles et les coups sûrs opportuns représentent sa marque de commerce, sans oublier les buts volés qui constituent sa plus grande spécialité. C’est la raison pour laquelle il est tant redouté par les lanceurs adverses quand il se rend au premier coussin. C’est aussi pour cela que bien des propriétaires de Fantasy le repêchent souvent en première ou deuxième ronde. Le retour sur investissement, en termes de buts volés et de points marqués, est colossal. Durant la saison écourtée de 2020, il a mené le baseball majeur pour les coups sûrs (78) et il a obtenu son meilleur pourcentage de puissance en carrière (.588). Pour avoir déjà repêché Trea Turner en première ronde, je peux témoigner du fait que sa capacité à demeurer en santé pourrait m’inciter à passer mon tour en première ronde. Cela dit, Turner est définitivement un joueur qui mérite d’être repêché le top-25 de n’importe quel Fantasy de balle.



2. Francisco Lindor (Mets de New-York)


Crédit: iTalk Studios/YouTube

La nouvelle vedette du baseball new-yorkais. Malgré une baisse de régime la saison dernière, Francisco Lindor est encore l’un des meilleurs joueurs au monde. Il a chuté dans quelques classement Fantasy. Pas dans celui-ci. Avec Tatis Jr., Lindor est encore l’arrêt-court qui offre la meilleure combinaison de puissance, de contacts de qualité et vitesse sur les sentiers, en plus de son jeu défensif bien au-delà de la moyenne. Dans son cas, comme pour plusieurs autres vedettes des majeurs, il faut considérer la saison 2020 comme une anomalie et les effets de la détérioration avancée de la relation entre Lindor et les Indians. À tout moment, Lindor s’attendait à être échangé, en plus d’évoluer dans un alignement considérablement appauvri par le bureau des opérations baseball des Indians qui souhaitait repartir à neuf. Les Indians ne considéraient pas Lindor comme leur joueur de franchise. C’est tout le contraire des Mets et cet acte de foi envers lui entraînera probablement l’une des meilleures saisons de sa carrière. On peut s’attendre à une saison d’à peu près 35 longues balle, une centaine de points produits, une moyenne de .270 et une vingtaine de buts volés.



1. Fernando Tatis Jr. (Padres de San Diego)


Crédit: Gregory Bull/Associated Press

Pour certains (je suis de ceux-là), Fernando Tatis Jr. est déjà le meilleur joueur de baseball au monde – ou en voie de le devenir dès cette saison. Il n’a pas encore disputé une saison complète dans le baseball majeur, c’est vrai, mais si l’on tient compte de ses statistiques cumulées depuis son arrivée dans la ligue en 2019 et celles de la saison dernière, voici ce que ça donne : une moyenne de .301, 39 coups de circuits, 98 points produits, 168 coups sûrs, 24 doubles, 27 buts volés et un OPS de .937 – tout cela en 143 matchs. En plus de ses aptitudes défensives phénoménales, Tatis Jr. possède un œil au bâton d’un vétéran, il doit simplement faire preuve d’un peu plus de discipline. À 22 ans seulement, il est un véritable prodige du baseball. Son Baseball IQ est largement plus élevé que la moyenne. Il sera repêché dans le top-3 de la plupart des repêchages. Si vous disposez du tout premier choix du vôtre, je n’ai qu’une chose à vous dire : prenez Fernando Tatis Jr. et ne regardez plus jamais derrière vous.

Posts récents

Voir tout

Abonne-toi!

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc
  • Spotify - Cercle blanc
  • iTunes - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc