• Kevin Dover-Green

Les meilleurs vols du repêchage de la NFL

Chaque année, des joueurs passent sous le radar lors du repêchage de la NFL et finissent par venger leurs sélections tardives. Jetons un coup d’œil à quelques-uns des meilleurs vols de l’édition 2021.



Raiders de Las Vegas : Trevon Moehrig, S (2e ronde, 43e au total)


Crédit: Brandon Wade/Associated Press

J’avais prédit, juste ici, que Moehrig aboutirait aux Buccaneers de Tampa Bay avec la 32e sélection au total. Jacksonville était également une destination possible au 24e rang. Et PFF le classait aussi haut qu’au 16e rang sur son Big Board du repêchage 2021 de la NFL.


Moehrig était classé comme le meilleur maraudeur disponible du repêchage et il a été le troisième à trouver preneur à sa position, après les sélections de Jevon Holland (36e au total) et de Richie Grant (40e au total) par les Dolphins et les Falcons respectivement. Pour cette raison et cette raison uniquement, je considère qu’il s’agit d’un vol en soi. Après un choix discutable en première ronde (Alex Leatherwood), les Raiders ont acquis un véritable talent de première ronde au 2e tour. Moehrig viendra compléter à merveille Johnathan Abram et Karl Joseph et il pourrait même s’avérer meilleur que ces deux derniers en couverture. Trevon Moehrig a mené au chapitre des interceptions chez les maraudeurs des rangs collégiaux avec un total de 19 ballons interceptés au cours des deux dernières saisons et il ne fait aucun doute qu’il ajoutera du punch à la tertiaire des Raiders.



Browns de Cleveland : Jeremiah Owusu-Koramoah, LB (2e ronde, 52e au total)


Crédit: Michael Ainsworth/Associated Press

Les Browns de Cleveland ont probablement réussi l’un des meilleurs coups du repêchage en concluant une transaction avec les Panthers de la Caroline pour s’assurer que la glissade de Owusu-Koramoah prendrait fin. Sélectionné au 52e rang, Owusu-Koramoah était classé 19e par PFF. Cleveland aurait certainement pu le repêcher en première ronde et on en parlerait comme l’un des très bonnes sélections. Paul DePodesta, directeur à la stratégie chez les Browns, a d’ailleurs confirmé que Owusu-Koramoah était « définitivement dans les cartes » avec le 26e choix au total, sélection qu'ils ont finalement utilisée pour le demi de coin Greg Newsome II de Northwestern.


Polyvalent, instinctif et explosif, Jeremiah Owusu-Koramoah satisfait tous les critères que l'on souhaite retrouver chez un secondeur intérieur dans le football d’aujourd’hui. Les Browns auraient été plus que ravis de sortir du premier tour avec un joueur de ce calibre, et ils devaient définitivement être extatiques quand il a chuté à portée de main au tour suivant. Le directeur général Andrew Berry peut se féliciter – il a réalisé, selon moi, le meilleur vol du repêchage.



Patriots de la Nouvelle-Angleterre : Cameron McGrone, LB (5e ronde, 177e au total)


Crédit: Justin Casterline/Getty Images

Cameron McGrone semble être le Patriot parfait pour la défensive de Bill Belichick. Sur le terrain, le produit de l’Université du Michigan apportera une contribution immédiate, autant comme pass rusher qu’en situation de couverture. McGrone aura la chance d’être mentoré par l’un des meilleurs à la position des dernières années en Dont'a Hightower. Les Patriots voient en Cameron McGrone le possible successeur à Hightower au cœur de l’unité défensive et il possède en effet un énorme potentiel qui pourrait lui permettre de se développer rapidement en joueur d’impact dans la NFL.


Cela dit, ce ne sera pas pour 2021 – du moins, c’est ce qu’a laissé entendre Bill Belichick à la conclusion du repêchage. McGrone a subi une déchirure du ligament croisé antérieur lors d'une victoire des siens, la saison dernière. Les Patriots sont donc préparés à être sans ses services pour une bonne partie voire l’entièreté de sa saison recrue et il s’agit d’un risque calculé. Malgré tout, cette vision à long terme reflète bien la manière dont Belichick concilie les besoins actuels de l'équipe avec une approche qui consiste à toujours garder un œil sur l'avenir. La patience et la volonté d'assumer certains risques, comme dans ce cas-ci, peuvent être largement récompensées et si McGrone revient en parfaite santé, il ne fait aucun doute qu’il sera un joueur dominant pour plusieurs années.



Steelers de Pittsburgh : Quincy Roche, EDGE (6e ronde, 216e au total)


Crédit: Don Juan Moore/Getty Images

Le moins que l’on puisse dire, c’est que les Steelers de Pittsburgh n’ont pas fait l’unanimité en sélectionnant Najee Harris (24e au total) et Pat Freiermuth (55e au total) au lieu d’adresser les lacunes de la ligne offensive dans les premières rondes du repêchage. Les Steelers ont plutôt opté pour le meilleur porteur de ballon disponible et le meilleur bloqueur à la position de demi inséré dans l’espoir de ressusciter leur jeu au sol. Néanmoins, tous s’entendre pour dire que les Steelers ont réalisé l’un des meilleurs vols du repêchage en sélectionnant Quincy Roche au 6e tour.


Avec la perte de Bud Dupree sur le marché des joueurs autonomes, l'équipe n'avait que très peu de talent pour épauler T.J. Watt et Alex Highsmith à la position d’ailier défensif. Roche a noirci les feuilles de statistiques pour la majeure partie de sa carrière dans les rangs collégiaux, récoltant 54 plaqués pour perte et 30.5 sacs du quart en quatre saisons. Il est également une constante menace pour les revirements, forçant 8 ballons échappés et en recouvrant 8 autres. C’est exactement le genre de contribution que les Steelers vont chercher à générer du côté opposé à T.J. Watt et Roche pourrait très bien être leur homme.



Chiefs de Kansas City : Trey Smith, OG (6e ronde, 226e au total)


Crédit: Kim Klement/USA TODAY Sports

Les Chiefs de Kansas City ont mené à terme une impressionnante reconstruction de leur ligne offensive au cours de l'entre-saison. Après avoir obtenu le garde à gauche Joe Thuney sur le marché des joueurs autonomes et le plaqueur à gauche Orlando Brown Jr. des suites d'une transaction avec les Ravens de Baltimore, les Chiefs ont ajouté de la profondeur sur la ligne offensive avec les sélections de Creed Humphrey et Trey Smith lors du repêchage. Humphrey, qui n’a pas alloué un seul sac du quart lors de ses trois années à Oklahoma, pourrait se voir attribuer le rôle de partant au centre dès le début de la saison.


Il reste maintenant à savoir dans quelle mesure Smith obtiendra du temps de jeu au cours de la prochaine saison. Joe Thuney commencera sans aucun doute du côté gauche et son poste lui semble naturellement garanti. Smith devra donc se frayer un chemin à travers Laurent Duvernay-Tardif et le vétéran Kyle Long afin d’obtenir du temps de jeu à droite de la ligne à l’attaque. Cela dit, il ne semble pas y avoir de doute qu'il figure en bonne posture dans les plans à long terme des Chiefs. Duvernay-Tardif et Long écouleront tous deux la dernière année de leur entente respective et Trey Smith pourrait assurer les responsabilités de garde à droite à temps plein dès 2022.


Posts récents

Voir tout