• Vincent Filteau

Sam Darnold : la carte qui fera tomber les autres?

Sam Darnold est maintenant le quart-arrière partant des Panthers de la Caroline, qui l’ont obtenu pour un choix de 6e ronde en 2021 – et un choix de deuxième et de quatrième ronde en 2022.


Une étrange rumeur circulait quelques jours avant la transaction : les Jets songeaient à repêcher un quart-arrière avec le deuxième choix total (vraisemblablement Zach Wilson)et feraient de Sam Darnold leur quart-arrière de transition. Au fond, ils voulaient imiter le plan des 49ers avec Garoppolo. Peut-être voulaient-ils seulement faire monter les enchères pour Sam Darnold, puisqu’il aurait été mal avisé de prolonger le supplice. Les Jets ne croient plus en Darnold depuis un certain moment et sa valeur sur le marché n’aurait pas augmenté après la sélection de Zach Wilson dans quelques semaines, bien au contraire.


Pour les Jets, bien qu’ils s’amélioreront probablement à la position de quart-arrière avec Wilson, cette transaction est un aveu d’échec. Tous leurs choix de première ronde repêchés entre 2012 et 2018 ont été soit échangé ou retranché. La venue de Wilson ne transformera pas les Jets du jour au lendemain en prétendants au Super Bowl. Il manque trop d’éléments à la formation des Jets et Wilson doit devenir un quart-arrière des rangs professionnels. Les Jets seront encore une organisation dysfonctionnelle sans le développement d’une véritable culture de rigueur et un système d’évaluation digne des grandes équipes de la NFL. Nous connaissons tous le brio de Robert Saleh comme coordonnateur défensif, ce qu’il peut faire à titre d’entraîneur-chef relève de l’inconnu. Il y aura beaucoup de gens inexpérimentés dans cette équipe, à commencer par Saleh et Wilson. Les poussées de croissances douloureuses sont à prévoir.


Pour les Panthers, ils obtiennent un ancien 3e choix total qui n’a jamais eu la chance de connaître du succès dans la NFL. L’environnement dans lequel il s’est retrouvé l’a malmené à souhait et il doit maintenant repartir à neuf. Joe Brady, l’un des jeunes esprits offensifs les plus en vogue du circuit, est peut-être l’homme qui peut faire surgir le potentiel inaccompli de Darnold. En partant, ils seront en position de lui offrir une munition de taille avec le 8e rang du repêchage : Kyle Pitts ou possiblement Jalen Waddle – peut-être même Devonta Smith s’il est encore disponible. Darnold retrouve également son ancien receveur de prédilection Robbie Anderson et une cible intéressante avec DJ Moore. Si les Panthers ajoute un des éléments mentionnés plus haut – Pitts, Smith ou Waddle –au repêchage, ils représenteront une menace sérieuse pour le deuxième rang de la division sud de la conférence Nationale. Tout cela repose, bien entendu, sur la condition que Darnold se montre capable de devenir un véritable quart-arrière de franchise.


Ce chemin sera assurément parsemé d’embuches. Darnold occupait le 30e rang (56%)pour le pourcentage de passes complétées à partir d’une pochette sécurisée en 2020. On peut certainement attribuer ce pourcentage effarant à la qualité des munitions mises à sa disposition par les Jets, mais il y a matière à s’inquiéter de ce côté. Ses lacunes à bien déceler les ajustements des défensives adverses sont présentes depuis son arrivée dans la NFL. Elles datent de ses années à USC. On peut dire la même chose pour la qualité de son jeu de pieds à l’origine de bien des mauvaises passes et des interceptions de sa part. Pour dire les choses simplement, il y a beaucoup de choses à réparer chez Sam Darnold. C’est un projet de grande envergure pour Joe Brady. Toutefois, s’il en sort vainqueur, il sera candidat pour un poste d’entraîneur-chef dès la saison prochaine, avec les nouvelles tendances d’embauche de la NFL.


Ceci nous amène maintenant à se questionner au sujet de l’avenir de Teddy Bridgewater et celui de Jimmy Garoppolo, par extension. Selon ce que rapportait Joe Person de The Athletic, John Lynch avait appelé les Panthers au début du mois de mars pour s’enquérir de la disponibilité de Teddy Bridgewater. Avec du recul, cette rumeur prend tout son sens. Nous connaissons le plan des pour 2021 : ils veulent repêcher un quart-arrière en première ronde et amorcer la transition avec un vétéran. Jusqu’à preuve du contraire, cette courroie de transmission sera Jimmy Garoppolo. À moins que les 49ers puissent obtenir une option beaucoup moins coûteuses pour des résultats similaires (Garoppolo est supérieur à Bridgewater à tous les aspects, mais peut-il demeurer sur le terrain?). Au sein du système offensif de Kyle Shanahan, Bridgewater serait appelé à faire le strict nécessaire : compléter des passes prudemment, bien gérer les situations périlleuses et offrir suffisamment de leadership à une «équipe déjà bâtie pour les éliminatoires», selon le propre aveu de John Lynch.


D’un point de vue purement financier, il est évident que les 49ers aimeraient se dispenser de verser les 27 millions que réclamera Garoppolo dès la première semaine de la saison. L’option de transiger pour Bridgewater est plus envisageable que jamais et nous savons de source sûre que les 49ers ont sérieusement considéré cette possibilité le mois dernier. Ils doivent maintenant se questionner à savoir qui, entre Garoppolo et Bridgewater, leur offre les meilleures probabilités de participer aux éliminatoires. Les ennuis de santé de Garoppolo – sa capacité à disputer une saison complète – représentent un élément crucial de ce questionnement. Pour eux, le temps est peut-être venu de sauver des sous et de ne plus prévoir le nombre de matchs que ratera leur quart-arrière partant chaque année.


Sam Darnold pourrait très bien constituer la carte qui fait tomber toutes les autres du château de cartes des quarts-arrières de cette saison morte. On se souvient qu’Adam Schefter prévoyait possiblement dix-huit changements de personnel à cette position, il y a quelques mois. Ce nombre ne sera pas atteint, mais les astres se sont alignés pour que Jimmy Garoppolo se retrouve à Foxborough, Denver ou Chicago d’ici les prochaines semaines. Comme il détient une clause de non-échange, c’est à lui de décider s’il souhaite retrouver son premier mentor, Bill Belichick.


Posts récents

Voir tout

Abonne-toi!

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc
  • Spotify - Cercle blanc
  • iTunes - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc