• Kevin Dover-Green

Super Bowl LV : pourquoi les Buccaneers vont gagner

Nous y sommes presque. Le plus grand évènement sportif de la planète est à nos portes. Dans un peu plus de 48 heures, les Chiefs de Kansas City et les Buccaneers de Tampa Bay se disputeront le trophée Lombardi lors du Super Bowl LV. Le nouveau visage de la NFL, Patrick Mahomes, contre la légende vivante de Tom Brady – ça promet! D’ici là, Parlons de balle vous propose une série d’articles sur les raisons pour lesquelles autant Kansas City que Tampa Bay pourrait l’emporter, et ça débute dès maintenant avec un texte en faveur des Buccaneers. Ready, Set, Hut!


Tom Brady n’a pas fini d’ajouter à sa légende

Ce premier point ne fera assurément pas vibrer les haters – ces personnes qui souhaitent davantage voir les Buccaneers perdre que de voir, dans les faits, les Chiefs gagner. À sa 10e présence au match du Super Bowl, Tom Brady aura l’opportunité d’ajouter une 7e bague de championnat à sa prestigieuse collection. Une victoire aux dépends de Patrick Mahomes ne pourrait que confirmer une chose : Tom Brady est le meilleur joueur de tous les temps. Mais ça, nous le savions déjà…


Les Buccaneers pourraient remporter un Super Bowl… à Tampa Bay

La beauté du sport réside aussi dans les histoires aux dénouements heureux et improbables. Jamais, dans l’histoire de la NFL, une équipe n’a même réussi à se qualifier pour un match du Super Bowl présenté dans son propre stade. C’est donc dire que les Buccaneers auront l’occasion de passer à l’histoire deux fois plutôt qu’une avec une victoire et honnêtement, on veut que ça l’arrive.


Les Buccaneers, à l’image des Giants de 2007-2008

On peut effectivement établir un certain parallèle entre les actuels Buccaneers et les Giants de l’époque. D’abord, Tampa et New York furent respectivement la 5e équipe qualifiée pour les éliminatoires dans la Nationale à titre d’équipe repêchée ou wild card. Les Giants ont coup sur coup éliminé les Cowboys de Dallas (1er) et les Packers de Green Bay (2e) au deuxième et troisième tour éliminatoire pour accéder au Super Bowl. La même chose peut être dite des Buccaneers de cette saison : ils ont défait les Saints de la Nouvelle-Orléans (2e) et les Packers de Green Bay (1er). Ironiquement, les Buccaneers croiseront le fer avec la meilleure équipe qualifiée dans l’association américaine : les Chiefs de Kansas City. Le même scénario s’était produit dans le cas des Giants, alors qu’ils avaient eu rendez-vous avec les Patriots de la Nouvelle-Angleterre et leur fiche immaculée de 18-0. Si Eli Manning a été considéré par plusieurs comme étant la bête noire de Tom Brady en éliminatoires, pourrait-on en dire autant de Tom Brady…? Jusqu’ici, il est le seul quart-arrière à avoir battu Patrick Mahomes dans un match sans lendemain.


Devin White s’illustrera en se méritant le titre de joueur par excellence du Super Bowl

Une victore des Buccaneers nécessiterait la contribution de joueurs clés s’ils peuvent espérer vaincre les puissants Chiefs. Bien qu’ils comptent sur tout le talent du monde en attaque avec Tom Brady, Mike Evans, Chris Godwin, Rob Gronkowski et Leonard Fournette, le héros du match pourrait bien se trouver en défense pour Tampa. Le secondeur de deuxième année Devin White connaîtra la performance de sa vie, dimanche, pour assurer une victoire des siens. L’ancien de LSU a par ailleurs établi une nouvelle marque de franchise avec 15 plaqués contre les Packers, il y a deux semaines, en plus de recouvrir un ballon échappé. Contre les Saints, il avait enregistré 11 plaqués, un échappé recouvert et l’interception qui garantissait la victoire aux Buccaneers. Devin White est sans contredit un joueur d’exception, et nous sommes en voie de s’attendre à tout un match de sa part.


Voilà, partisans des Buccaneers, vous êtes maintenant en droit d’y croire.

Posts récents

Voir tout

Abonne-toi!

  • Facebook - White Circle
  • Twitter - Cercle blanc
  • Instagram - Cercle blanc
  • Spotify - Cercle blanc
  • iTunes - White Circle
  • YouTube - Cercle blanc